Google impose le passage au https


Google impose le passage au https

Sécurité de navigation web : Google impose le passage au https. La migration de sites internet vers le protocole https est vouée à devenir incontournable. Google Chrome, en signalant à l’internaute les sites non sécurisés depuis le début de cette année semble en tout cas avoir une volonté ferme de nous mener vers cette évolution dans la conception de nos plateformes en ligne.

SIGNALEMENT DES SITES NON SECURISES

Les sites non sécurisés, c'est-à-dire, ne répondant pas au protocole https sont mis à la connaissance des internautes sur la barre d’adresse de leur navigateur web.

 Ce signalement, s’il a commencé pour les sites sur lesquels les utilisateurs communiquent des informations confidentielles telles que mots de passe, numéro de carte de crédit…, est voué à s’étendre à tous les sites qui ne répondront pas au protocole https.

Autant dire qu’il y a clairement un effort de généralisation du https de la part de Google pour peu que professionnels du web et internautes en comprennent l’utilité.

Ainsi, un site https sera identifié dans la barre du navigateur avec la mention : https:// précédée d’un cadenas alors qu’un site non sécurisé utilisant le protocole http apparaitra après un cadenas barré d’une croix rouge.

UN PROTOCOLE A CHIFFREMENT

Le protocole https est semblable au protocole traditionnel http ou HyperText Transfert Protocol Secure à la différence près que celui-ci s’est doté d’un chiffrement SSL, c'est-à-dire, un chiffrement Secure Socket Layer.

Sa conception a été motivée par le souci de pallier justement aux défaillances rencontrées dans l’utilisation du protocole http dont le rôle principal, à titre de rappel est de permettre la réception et l’envoi d’informations à partir d’un serveur Web.

Grâce au https, l’internaute pourra s’assurer de l’identité de l’éditeur du site de même que celle de l’organisme qui l’aura certifié et ce, à travers le certificat SSL qui n’est autre que le garant de la sécurité et de la confidentialité des informations qu’un internaute envoie sur une plateforme web donnée.

A cela s’ajoute encore le fait qu’un site https présente une compatibilité avec la plupart des navigateurs, contribue à l’amélioration du référencement naturel d’un site et permet un chiffrement qui peut aller jusqu’à 256 Bits.

LA MOTIVATION DE GOOGLE

Si Google pousse les éditeurs de site web à passer au https, c’est que la sécurité de la navigation web fait partie de ses préoccupations constantes étant donné qu’elle contribue à la qualité des services proposés aux internautes.

Ainsi, les utilisateurs de Gmail, de Drive, de YouTube ainsi que du moteur de recherche Google bénéficient automatiquement du protocole https, mais l’entreprise ne veut certainement pas s’arrêter là.

Google veut s’assurer qu’en utilisant son moteur de recherche, les utilisateurs ne tombent que sur des résultats menant vers des sites ayant adopté ce protocole. Elle est donc allée jusqu’à évoquer le concept de bonus SEO en 2014 et ce, afin de sensibiliser les webmestres pour qu’ils participent à cet effort de sécurisation.

L’appui au protocole https s’est encore intensifié vers la fin de l’année 2015 lorsque Google a annoncé avoir amélioré le classement des sites https en termes de référencement pour renforcer sa volonté de faire de la navigation web, une démarche sécurisée.

Celle-ci doit être considérée comme un terrain privé qui ne concerne que l’internaute et les sites qu’il visite sans que le processus ne soit parasité par les piratages internet.

A l’heure actuelle, Google se dirige vers une identification progressive des sites non https et commence peu à peu à mettre en place des changements notamment sur Google Chrome. Il suffit alors pour l’internaute d’activer la fonction qui permet d’activer le marquage de l’origine des sites et de savoir lesquels sont sécurisés et lesquels ne le sont pas.

A l’heure actuelle, la part de trafic sécurisé est de 30% alors qu’elle n’était encore que de 1% en 2014.

LE SORT DES SITES NON SECURISES

Sur le plan pratique, les sites non sécurisés démontrent une vulnérabilité certaine et ne sont pas à l’abri des vols de données.

La lutte entamée par Google en faveur de la généralisation des sites https ne peut qu’inciter les internautes à les favoriser, ce qui entrainera à coup sûr un certain dédain des utilisateurs vis-à-vis des sites http. Il en résulte une perte importante de trafic.

Puisque le protocole https assure l’intégrité des sites web et la protection des utilisateurs, son adoption doit concerner toutes les plateformes web, même celles qui n’exploitent pas des données privées et confidentielles.

La connexion https est également de nature à ouvrir de nombreuses perspectives en termes de fonctionnalités si ce n’est que pour parler d’un référencement web facilité.

Qu’on le veuille ou non, on doit aussi admettre que Google a les moyens pour imposer sa conception de la sécurité web, ce qui à terme, rend le changement inéluctable.

Avec sa position leader et son captage de plus de 94% des recherches sur le web, Google ne peut que faire plier les éditeurs qui n’auront d’autre choix que d’adopter le protocole "https".

 

VOTRE AGENCE DE REFERENCEMENT MONTPELLIER VOUS ACCOMPAGNE

Vous souhaitez donc passer votre site web en "https" notre équipe vous conseille et vous aide dans la mise en place de ce protocole qui permet de mieux vous référencer. Faites appel à des experts afin d'éviter de perdre vos positionnements actuels lors de la balance.

0/5  (0 avis)     Déposer un avis Google impose le passage au https


Dans la même catégorie A lire

20/04/2018 : Que signifie un bon taux de clic avec AdWords
07/02/2018 : Google Fantôme (PHANTOM 5) mise à jour du 07-02-2017
26/12/2017 : Comment augmenter ses conversions avec Google AdWords ?
27/09/2017 : Ce que vous devez savoir sur Google Fred
23/09/2017 : Les référenceurs sont indispensables à Google

Aucun avis.